english below

Aujourd’ hui, il semble que le monde entier ait été filmé et documenté.
Que reste-t’il comme motivation à toujours l’explorer à travers la peinture?
La réponse est certainement que cet univers est en mouvement perpétuel.
“On n’entre jamais dans le même fleuve.” disait Héraclite.
Ce qui a été figé aujourd’hui sera différent demain ou dans un an.
J’ai retenu comme idée centrale l’enregistrement du réel qui peut parfois s’apparenter à une pulsion.
Il s’agit d’une démarche longue qui vise à insuffler à chaque peinture l’idée d’intemporalité.
Après la découverte d’un espace, l’image que l’on en garde est composée d’un magmas d’anecdotes et d’idées qui ne se suivent pas forcément, mais forment un souvenir composite.
Mon travail débute par une prise de documents, c’est à dire un ensemble de dessins de photographies et de notes.Cette première étape brise une forme de virginité qui existe entre l’individu et le territoire nouveau, et permet d’établir une relation avec celui-ci.
Commence ensuite le travail de peinture où les images se trouvent mélangées et me servent de point de départ.Le souvenir est également solicité et l’aspect narratif induit par toute prise de note, histoire, succession de faits, disparaît.
Il en résulte un ensemble peint où le réel a été tamisé puis modifié,dans un but final d’appropriation.

Antoine Carbonne


Today, it seems that the world has been filmed and documented.
What remains as it always motivation to explore through painting?
The answer is surely that this universe is in constant motion.
"You could not step twice into the same river; for other waters are ever flowing on to you" Said Heraclitus.
What was captured today will be different tomorrow or a year from now.
The leading idea in my work is the systematic recording of the world surrounding me, which sometimes feels like a pulsion.
It is a long process which aims to infuse each painting the idea of timelessness.
After the discovery of a space, the image we hold is composed of a magma anecdotes and ideas that do not necessarily follow one another, but form a composite memory.
My work begins with making documents,in gathering a set of drawings and photographs .
This first step helps breaking some kind of virginity between the individual and the new territory, and establishes a relationship therewith.
Then begins the paint job where images are shuffled and are used as a starting point. Memory is also solicited and the narrative aspect induced by any note taking, history, series of occurrences, disappears.
This results in a set of paintings inwhich where the real was sieved and then amended in a final goal of appropriation.

Antoine Carbonne


sans titre
huile sur toile
92x133cm
,
,
,
,
,
,
,

sans titre
huile sur toile
110x110cm
2011
,
,
,
,
,
,
,

Folies Siffait
technique mixte sur toile
92x133cm
2011
,
,
,
,
,
,
,

Sans titre
technique mixte sur toile
120x180cm
,
,
,
,
,
,
,

Incendie
technique mixte sur papier
133x229cm
,
,
,
,
,
,
,

Sans titre
technique mixte sur papier
149x204cm
,
,
,
,
,
,
,

Grange
huile sur papier
108x133cm
private collection
,
,
,
,
,
,
,

L’assassinat
huile sur toile
80x125cm
,
,
,
,
,
,
,

Sans titre
technique mixte sur papier
92x133
,
,
,
,
,
,
,

Sans titre
huile sur toile
100x120cm
,
,
,
,
,
,
,

Sans titre
huile sur toile
125x140cm
,
,
,
,
,
,
,
,

Sans titre
technique mixte sur toile
120x90cm
,
,
,
,
,
,
,

all images ©Antoine Carbonne